Qu’est-ce qu’une femme fontaine ?

0
314
views

C’est un fait, il n’y a pas que les hommes qui éjaculent. Les femmes aussi éjaculent pendant l’orgasme même si certaines sont plus expressives que d’autres. On appelle ce type de femme : les « femmes fontaines » quand cette éjaculation est plus importante que ce que nous avons l’habitude de voir. Très peu connu, ce phénomène a été longtemps tabou. Mais de nos jours, cette particularité fait fantasmer beaucoup d’hommes dans les vidéos.

Définition de la femme fontaine

Lorsqu’une femme a un orgasme, celui-ci engendre la sécrétion d’un liquide qui est expulsé par le vagin quand il se contracte. Il est question de femme fontaine quand ce liquide est d’une quantité importante, jusqu’à 50ml. Il est produit par les glandes de Skène implantées sur les côtés de l’urètre. Il est incolore, ressemblant à de l’eau. Il semble que les femmes fontaines possèdent des glandes de Skène plus volumineuses d’où la production élevée de ce liquide lubrifiant.

Sachez que cet éjaculation peut se répéter plusieurs fois durant la même relation sexuelle. Cependant, le phénomène de la femme fontaine demeure encore un domaine à explorer.

Une expression intense du plaisir féminin qui fait fantasmer les hommes

Il y a plusieurs hommes qui ressentent une certaine fierté sur le fait que leur compagne exprime si intensément leur plaisir et qu’il soit vraiment visible. En effet, ils estiment souvent en être la source même s’ils ne connaissent pas réellement l’origine de ce phénomène.  Sans oublier que cela peut être quelque peu déconcertant. Avec une meilleure notion de ce processus, certains se sentent valorisés quand ils donnent du plaisir à leurs femmes. C’est pourquoi la femme fontaine est progressivement devenue une source d’exaltation. De plus, une femme fontaine ne simule pas d’orgasme. C’est si rare de rencontrer une femme fontaine d’où l’intérêt que certains hommes lui portent. Avoir une preuve visible que sa compagne salue ses performances sexuelles et plusieurs fois au cours de l’acte sexuel ne fait qu’attiser encore plus le désir masculin. La chair et l’égo y trouve tous les deux leurs satisfactions, que demander de plus.