La pratique sexuelle extrême est-elle dangereuse ?

0
251
views

Depuis quelques années donc on constate une nette augmentation des pratiques sexuelles extrêmes au point qu’il en devient même banal, mais faut-il pour autant oublier que cela doit se pratiquer dans un cadre sain afin d’éviter tout débordement. Il faut donc veiller à ce que ces pratiques extrêmes ne se démocratisent pas trop. Malgré tout, nous avons également vu l’augmentation d’annonce sur les réseaux sociaux et les médias, le tout est de faire attention à ce que cela ne déborde pas et de trouver les responsables.

L’expansion de la pratique

Les pratiques sexuelles extrêmes sont souvent classées dangereuses. En effet on constate de nombreuses visites aux urgences et auprès des professionnels de la sexologie dues aux manques de précaution quant à la pratique. De plus, il y a aussi la vente de sextoys qui fait beaucoup d’adeptes, la plus grande partie de ces accessoires n’ont plus de dimension réelle et peuvent causer des dégâts. Il faut essentiellement utiliser des objets prévus pour l’amusement sexuel. Mais les pratiques sexuelles extrêmes ne s’arrêtent pas là car il y a aussi l’asphyxie et l’auto-asphyxie qui se font de plus en plus. D’autres ont recours à des substances chimiques pour se procurer ou décupler leur plaisir car beaucoup trouve du plaisir dans le fait d’être proche de la mort. Du fait de ces pratiques de plus en plus en vogue, le corps cherche à dépasser à chaque fois ses limites afin de procurer des sensations de plus en plus forte : on utilise alors des objets hors normes ou des pratiques de plus en plus dangereuses.

Maintenant, on a plus besoin d’une grande intimité pour mettre en pratique ces besoins sexuels, le but étant d’avoir plus de plaisir brut et non de partager un moment d’intimité pour le couple. Le fait d’avoir des relations anales devient alors trop banale, ceux qui le font ne savent pas pourquoi ils le font et quel est son but réel. Les pratiques deviennent donc extrêmes quand on ne fait plus attention à l’autre, mais que seul son plaisir compte. Ne pas tomber dans les pratiques contre nature est très important. Avoir des pratiques sexuelles extrêmes au final si l’on n’y fait pas gaffe peut entraîner de graves déséquilibres.