Comment le syndrome d’apnée du sommeil peut-il engendrer une perturbation de l’érection ?

0
212
views

L’apnée du sommeil indique une sorte de syndrome qui provoque quelques réductions (hypopées) ou tout de suite des interruptions (apnées) fréquentes de la respiration pendant le sommeil.

D’après diverses études, il a été montré que des troubles d’érection surviennent à cause du syndrome de l’apnée. Un millions de la population française supporte un syndrome d’apnée obstructive du sommeil ou SAOS. Si vous êtes comme eux, vous risqueriez d’avoir un problème au sujet de votre érection.

Selon les scientifiques, de 4 à 8 hommes sur dix sont atteints du SAOS et il est plus fréquent chez les plus âgés (40 à 50 ans).

Quelle est la place du tabac et de l’alcool dans tout cela ?

Selon les recherches effectuées par des spécialistes au sein de l’université Rochester aux Etats-Unis et les chercheurs dans l’université Santa Maria de Caracas (Venezuela), il a été précisé que les troubles de l’érection sont causés par la forte consommation de tabac et d’alcool. Ces problèmes sont très risqués chez les personnes déjà souffrantes de SAOS.

Recherches pas très déterminantes

Nombreux sont les sujets hypothétiques qui ont appuyé que le fonctionnement normal de l’érection peut être perturbé par quelques épisodes d’apnée nocturne. La fonction érectile peut englober dans ce cas la perturbation de la sécrétion de testostérone, l’inflammation ou encore l’atteinte vasculaire. Ces hypothèses sont seulement des théories inexpliquées et parfois les résultats obtenus se montrent contradictoires.

Il a été montré dans le JAMA Otolaryngalogy-Head and Neck Surgery que le recours au traitement du SAOS à l’aide d’un masque continue n’est pas très efficace. Il a été même constaté que malgré ce traitement, le problème d’érection chez les hommes n’est pas résolu.

Il est préférable de ne pas compter totalement sur l’utilisation du masque nocturne pour soulager le problème d’érection associé au SAOS.  L’idée idéale serait de recourir à la consultation d’un sexologue si une amélioration de la situation est souhaitée.