Alcool et sexe, bonne ou mauvaise idée ?

0
988
views

L’absorption d’alcool peut être à la fois une bonne et une mauvaise idée dans le cadre d’une relation sexuelle (et de la séduction préalable si nécessaire).

Faites le test, allez dans votre bar préféré seul(e) un vendredi ou un samedi soir, buvez quelques boissons non alcoolisées un soir et alcoolisées un autre soir. La plupart d’entre nous serons plus à l’aise à aller draguer sous l’effet désinhibant et euphorique de l’alcool que sans, et avec plus de résultats positifs si vous restez modéré sur les quantités.

Rappelons d’ailleurs que « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé ».

Restons dans l’hypothèse que grâce à l’alcool vous ayez ramené une sympathique jeune fille (ou garçon selon vos envies) à la maison et que celle-ci décide de s’octroyer un moment de plaisir avec vous.

Dans ce cas deux hypothèses peuvent s’appliquer, soit vous avez bu juste assez pour être tous les deux plus inspirés et moins timides, notamment pour la première partie décisive (déshabillage, mise en place du préservatif, etc), soit vous avez bu un peu trop et autant la partie déshabillage se passe bien, autant au moment de mettre votre préservatif vous vous rendez compte que votre érection n’est pas optimale.

A ce moment là, certains d’entre vous pourraient perdre patience à associer pénis et préservatif, faisant ainsi descendre encore un peu plus leur érection, jusqu’à ce qu’ils abandonnent complètement l’idée devant le visage déçu et dubitatif de la personne en face en lui balançant la fameuse phrase :

« Je t’assure c’est la première fois que ça m’arrive… »

Si par contre l’absorption d’alcool se fait avec votre conjoint(e) et que de ce fait vous n’utilisez plus de préservatifs avec elle/lui, alors vous aurez surement moins de soucis de panne car vous pourrez toujours commencer le rapport ave ce qu’on appelle une demi-molle (privilégiez dans ce cas la position du missionnaire et éviter la position couchée pour vous).

Avez un peu de chance, d’excitation grandissante et de compréhension de votre moitié, votre érection deviendra vigoureuse et vous aurez une belle partie de jambes en l’air 😉

Mais dans le cas de trop d’alcool dans le sang, malgré la meilleure volonté de chacun, vous n’y pourrez rien, votre membre restera tragiquement cloué au sol.

En effet, plus il y a d’alcool dans le sang, plus les stimulations sexuelles du cerveau et du système nerveux deviennent inefficaces. La capacité à atteindre l’orgasme, à bien respirer et à avoir une érection est lourdement affectée.

Au niveau de la circulation, l’alcool provoque une dilatation des vaisseaux qui influence la façon dont le sang circule dans le pénis. Entre autres, l’alcool déshydrate l’organisme, diminuant ainsi le volume du sang et augmentant l’hormone associée aux dysfonctionnements érectiles, l’angiotensine.

Nous vous conseillons donc de modérer votre consommation d’alcool bien sûr mais pour les plus dépendants il est apparemment possible de compenser ses effets néfastes sur votre pénis via des compléments alimentaires adaptés, à prendre une heure environ avant le rapport, voir le lendemain 😉

Et vous, quelles sont vos expériences en matière de mix entre alcool et sexe ? Bonne ou mauvaise expérience ?